Comment stocker son vin dans une cave ?

Les amateurs comme les plus avisés le savent, stocker le vin est indispensable en toute période de l’année. En principe, une cave à vin devrait être enterrée, humide avec idéalement un sol en terre battue et à 12°C constants. Des conditions que l’on peut retrouver rarement de nos jours. Heureusement, il est possible de créer ou du moins de se rapprocher de cet environnement, même lorsqu’on décide d’installer une cave dans un appartement. Toutefois, le stockage de vin ne s’improvise pas. Que vous voulez conserver du vin pour quelques jours seulement ou le faire vieillir pour quelques années, il y a des règles à suivre scrupuleusement pour que votre cépage ne se détériore pas.

Le vin n’aime pas la lumière

Généralement, une cave doit être obscure. Bannissez donc de votre cave les ampoules de forte intensité et le néon. La lumière est l’ennemi juré du vin biologique, principalement lorsqu’il s’agit de vin blanc. En cas d’exposition prolongée, le processus de vieillissement et d’oxydation s’accélère, le vin perd de son arôme et prend un « goût de lumière ». Ce phénomène touche particulièrement les bouteilles en verre blanc qui laissent davantage passer les rayons UV. Pour éviter ce désagrément, pensez à l’emballer dans du papier de soie. Ainsi, si vous êtes tenté d’exposer vos belles bouteilles, évitez !

Attention à la chaleur

cave de conservation de vin
cave de conservation de vin

La température est un élément important dans la conservation du vin. Plus la température est élevée, plus vite le vin évolue. Ainsi, une cave à 12°C constants est conseillée pour une conservation à longue durée. A cette température, le cépage évolue très lentement. Préférez une température autour de 13°C et veillez à ce qu’elle ne dépasse pas les 18°C en été.

Ne négligez pas l’humidité pour la conservation du vin

Souvent focalisés sur la température, les amateurs ont tendance à délaisser le facteur humidité. Pourtant, celle-ci est la principale alliée du vin. Le taux d’humidité optimal tourne autour de 70% à 75%. Sans cela, les bouchons se dessèchent rapidement et laissent le vin s’évaporer. Munissez votre cave d’un hygromètre pour surveiller l’humidité. Lorsque celle-ci s’affaiblit, arrosez fréquemment le sol. Ne vous inquiétez pas, une forte humidité ne détériorera que les étiquettes de vos bouteilles.

Les vibrations et les odeurs altèrent le vin

Un bon vin est un vin qui vieillit dans le repos et la tranquillité. Faites en sorte que la cave ne soit pas fréquemment sujette à d’intenses mouvements. Les tremblements fréquents des bouteilles peuvent contribuer à la perte de l’arôme du cépage. Si possible, investissez dans un revêtement au sol. Evitez également de stocker vos bouteilles avec d’autres produits comme l’essence, les produits d’entretien ou encore les légumes. L’odeur influe également sur la qualité du vin.

Debout ou couché

La position de stockage dépend de la matière du bouchon. Si les bouchons sont en liège, couchez les bouteilles. Cela permettra au vin d’être en contact permanent avec le bouchon, ainsi celui-ci ne se dessèchera pas rapidement. Par contre, s’il s’agit de capsule, stockez les bouteilles debout.

Auteur de l’article : Maison