déchets verts

Eco-responsabilité des citoyens et déchets verts

La valorisation des déchets verts est de plus en plus encouragée par les municipalités et les organismes de protection de l’environnement. Pour initier cette démarche éco-responsable, les mairies incitent les habitants à se tourner vers les solutions légales permettant de se débarrasser des déchets verts à ne citer que le compostage ou le recours à des déchetteries. Voilà tout ce qu’il faut savoir pour traiter légalement et efficacement ses déchets verts.

Qu’est-ce qu’on entend par déchets verts ?

Les déchets verts rassemblent tous les déchets d’origine végétale issus du jardin et de la cuisine à savoir les mauvaises herbes résultant de la tonte du gazon et de débroussaillage, les feuilles mortes, les végétaux issus du nettoyage des massifs, les épluchures de légume ainsi que les fruits pourris tombés des arbres. Il est important de rappeler qu’il est strictement interdit de brûler les déchets verts dans son jardin, à l’air libre, au risque d’avoir à payer une amende pouvant aller jusqu’à 450 €. À cela s’ajoutent les risques d’incendie involontaire et le trouble sur le voisinage à cause de la pollution de l’air. Il se peut néanmoins que le préfet accorde des dérogations s’il y a un risque de propagation d’épidémie à cause de parasites ou de vers remarqués sur certains végétaux. Dans tous les cas, il faudra se plier aux règles établies, que cela concerne les périodes de brûlage des végétaux ou le type de déchets verts à brûler.

Quels sont les avantages de la valorisation des déchets verts ?

La valorisation des déchets verts est une démarche éco-responsable qui promet de nombreux avantages, que ce soit sur le plan écologique et économique. Pour ceux qui ne peuvent pas transporter leurs déchets verts jusqu’à la déchetterie, le compostage et le recyclage se révèlent être des solutions de choix. Toujours inscrits dans une démarche éco-responsable, la collecte, le traitement et le recyclage des déchets verts permettent d’obtenir de l’engrais gratuit pour le jardin et de limiter les déchets. Comme l’idée est de réutiliser les déchets verts pour obtenir une nouvelle matière première, cela permet de faire de belles économies. On n’a par ailleurs plus besoin d’acheter de l’engrais et l’arrosage n’a pas à être fait au quotidien grâce au paillage.

La valorisation organique des déchets verts

De la valorisation énergétique ou organique des déchets verts en passant par le brûlage de ces derniers en déchetterie et le recyclage, il y a mille manières de traiter efficacement ses déchets verts.  La collecte sélective est une étape incontournable, car elle permet de trier rapidement les ordures ménagères des déchets qui peuvent aller au compostage et de ceux qui vont aller directement à la déchetterie. D’ailleurs, en parlant de déchetterie, les collectivités s’associent de plus en plus à des entreprises privées spécialisées dans le traitement et le brûlage des déchets verts, facilitant ainsi les procédures à suivre. Comme les entreprises privées prennent en charge les végétaux, il n’est plus nécessaire d’amener soi-même ses déchets verts jusqu’à la déchetterie, surtout pour ceux qui peinent à les transporter à cause de leur volume.

L’autre solution qui se révèle tout aussi éco-responsable serait d’utiliser de broyer ses déchets verts et de les utiliser comme paillage naturel. Comme ce procédé promet une source protectrice et fertilisante pour la terre, elle se révèle d’autant plus respectueuse de l’environnement. Toujours en parlant de technique éco-responsable, le compostage est une option de choix. En effet, les déchets végétaux sont des engrais naturels de choix et comme c’est un exercice ludique, on prend goût à trier les fleurs fanées et les épluchures de légumes et à les associer avec un peu sciures et de copeaux de bois, quelques branchages, de la paille et des feuilles ainsi quelques herbes fraiches et sèches, fruits et marc de café.  Le reste des déchets verts qui ne sont pas allés au compost pourront ensuite être utilisés pour nourrir les petits animaux domestiques et de la basse-cour.

La valorisation énergétique des déchets verts

Il est intéressant de rappeler que les déchets verts peuvent aussi être valorisés autrement. Les branchages, les branches et autres copeaux de bois issus de l’élagage et de l’abattage d’arbres et d’arbustes peuvent en effet être utilisés comme combustibles pour alimenter le poêle, le barbecue ou encore la cheminée. Il faudra bien évidemment que les branches et les branchages soient bien secs pour qu’ils soient efficaces.

Les autres solutions existantes

Il y a d’autres manières créatives de réutiliser les déchets verts, notamment les rameaux, les branches, les branchages souples, les mousses et les écorces. Pour les amateurs de DIY, les fleurs fanées et autres feuilles peuvent être utilisées pour le scrapbooking tandis que les mousses et les écorces peuvent être utilisées pour la fabrication de couronnes et de bouquets secs. Enfin, il convient de rappeler que le traitement des déchets verts permet de participer efficacement à la protection de l’environnement et de réduire son empreinte écologique.

Auteur de l’article : Franck