L’ONU lance un atlas pour cartographier l’énergie en Afrique

Ce mois-ci, l’Oragnisation des Nations Unies (ONU) et la Banque Africaine de Développement (BAD) ont publié un atlas africain de l’énergie, destiné à dynamiser la mise à niveau du secteur grâce à sa forme de guide pratique à destination des gouvernements locaux et des investisseurs potentiels.

L’afrique en état de précarité

En Afrique, la production énergétique est encore loin de couvrir les besoins en électricité de la population, avec une forte dépendance au pétrole, au gaz et au charbon. Fort de ce constat, l’ONU, via son programme pour l’environnement (ONEP) et en partenariat avec la BAD, a publié, à l’occasion du forum économique mondial qui a eu lieu à Durban début mai, un atlas africain de l’énergie.

Sous forme de guide pratique, cet atlas est destiné aux gouvernements locaux et aux investisseurs potentiels afin de tenter de mettre à niveau ce secteur en Afrique. Il cartographie le plus réalistement possible la production, la consommation et la nature de l’énergie sur le continent africain.

Un atlas pour cartographier l’énergie

Cet ouvrage arrive à une moment critique de l’histoire énergétique en Afrique. Alors que la ruée vers le soleil à commencé sur le continent, la production en énergie actuelle est encore loin de couvrir la demande, en expansion continue. En effet, plus d’un tiers de la population n’a pas encore accès à l’électricité courante et plus de la moitié dépendent encore de la biomasse pour leur chauffage et leur moyens de cuisson, ce qui représente un risque létal plus important que le sida et le paludisme combiné, selon les experts de l’ONU.

En plus de permettre une meilleure compréhension de la situation sur le terrain, cet Atlas met en garde contre les effets secondaires liés à l’utilisation domestique de la biomasse. Il devrait aussi faciliter la mise en place de solutions énergétiques durables et accessibles même pour les pays les plus en difficulté, ce que recherchent également les professionnels spécialisés pour le marché africain comme Solar Africa Shop, un distributeur de panneaux photovoltaïques en Afrique.

Un potentiel solaire illimité

Bien que les énergies fossiles soient très présentes en Afrique, le réel potentiel du continent réside dans sa capacité solaire presque illimité mais aussi dans ses sources hydroélectriques abondantes. Pourtant, les défaillances structurelles des pays font que la consommations d’énergie renouvelables ne représente encore qu’1% de la consommation totale.

L’atlas publié par l’ONU représente donc un guide incontournable pour les opérateurs énergétiques souhaitant investir en Afrique et aider sa population à accéder au développement économique. En effet, qui dit électricité fiable dit meilleur système de santé, meilleure éductation, augmentation du confort améiorant ainsi l’attrait touristique… Bref, l’accès aux énergies renouvelables semble être la clé du développement du continent.

Post Author: Maison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *