Piscine naturelle le top pour le renouvelable

La piscine naturelle est un compromis, entre une piscine basique et forcement chlorée et un étang non artificiel. On y retrouve des composantes de chacun d’entre eux c’est-à-dire : un endroit de baignade dans le jardin, on évite les produits chimiques et on économise de l’eau, et surtout en période de sècheresse c’est un bon point !

Comment ça marche une piscine naturelle ?

Avoir une piscine naturelle en bois comme ici est un choix, il faut prendre en compte les bons et les mauvais aspects de ce type d’aménagement.

Tout d’abord :

  • Le terrain : il doit être propice à accueillir une zone assez spacieuse afin d’aménager au mieux le bassin, car sa surface est au minimum de 50m².
  • La structure : Elle généralement en bois, car les piscines naturelles ont pour principal but de s’intégrer dans la nature environnante.
  • Le système hydraulique : L’eau est sans cesse filtrée grâce aux deux bassins distincts : de baignade et de filtration. Le bassin de filtration mesure moins d’un mètre de profondeur et permet à l’eau de se filtrer grâce aux plantes présentent : nénuphar et plantes oxygénantes. Un système de pompe à eau aide alors cette filtration de l’eau afin qu’elle soit plus efficace.

Les plus : La piscine naturelle ne nécessite aucun produit chimique, elle est construire sur-mesure et prend donc la forme que vous souhaitez ! Le bassin n’est rempli qu’une seule fois au moment de la mise en route : économies d’eau 😉

Auteur de l’article : Maison