Bien choisir sa pompe à eau et son surpresseur

La pompe à eau ainsi que le surpresseur se choisissent en fonction des usages que vous souhaitez en faire. Une fois ces usages bien arrêtés, vous devriez ensuite définir vos critères de sélection afin de vous procurer un surpresseur qui soit efficace et vous satisfasse.

Les différents types de pompes et surpresseurs

Si vous souhaitez acheter un surpresseur pour évacuer de l’eau, vider votre piscine, vider une cave ou une mare, la pompe vide-cave ou d’évacuation est ce qu’il vous faut. Pompe à déclenchement manuel ou automatique, elle pompe rapidement avec un débit impressionnant. Dans la mesure où les eaux que vous souhaitez évacuer pourraient contenir de la boue ou d’autres corps solides, vous devriez opter pour un modèle de surpresseur pour « eaux chargées ».
Si vous souhaitez nettoyer la terrasse ou arroser le jardin, la pompe de surface est la plus indiquée. Légère, puissante, automatisable, compacte, facile à déplacer et à ranger, il suffit de la raccorder à votre tuyau d’arrosage et le tour est joué.
Peu bruyante et ne nécessitant aucun entretien, la pompe de forage est utilisée pour alimenter le réseau d’eau domestique ou pour arroser. Grâce à sa hauteur de relevage élevée et à sa forte pression, ce type de surpresseur vous permet d’utiliser de l’eau de forage, de puits ou d’un cours d’eau. Elle serait donc un très bon choix.

Nous vous conseillons un surpresseur si vous souhaitez surtout augmenter la pression d’eau de votre réseau domestique. Automatique et puissant, il est placé à une profondeur n’excédant pas 7m ; il n’occupe donc pas d’espace et vous permet en plus d’économiser de l’eau potable.

Comment choisir son surpresseur

Vous devriez choisir votre surpresseur en fonction de la quantité d’eau à débiter. Faire le choix des surpresseurs à débits inférieur à 6 000 L/h, inférieur à 14 000 L/h ou supérieur à 14 000 L/h, respectivement pour des quantités d’eau faibles, moyennes ou importantes.
Pour ce qui est de la pression d’eau, celle-ci varie selon le diamètre et la longueur du tuyau fixé à la sortie du surpresseur. Notez également que lorsque cette sortie n’a pas de pompe, la pression d’eau est au niveau maximal donc assez forte. Pour ce qui est de la pompe de surpression, nous vous suggérons d’additionner le débit de chaque point d’eau à alimenter afin de déterminer vos besoins. A titre illustratif, il vous faudrait une pompe dont le débit est de 12 m3/h si vous souhaitez alimenter 4 robinets dont le débit moyen est de 3 m3/h.

Auteur de l’article : Maison