energie renouvelable

Comment choisir des portes et fenêtres économes en énergie ?

L’installation de portes et fenêtres écoénergétiques représente des avantages considérables pour une habitation. Cela commence généralement par l’amélioration significative du confort de la maison, étant donné que les vitrages écoénergétiques réduisent les pertes de chaleur à travers ces équipements d’ouverture, et réduisent les courants d’air et les points froids. En plus de conserver la chaleur, les fenêtres écoénergétiques isolent aussi votre maison des bruits extérieurs. Mais ce n’est pas tout, car un vitrage économe en énergie réduit également l’accumulation de condensation à l’intérieur des fenêtres. Plusieurs paramètres peuvent être considérés au niveau de ces équipements afin de faire le bon choix et réaliser un maximum d’économie d’énergie.

Réglementation thermique RT 2012

Les propriétaires en quête d’un permis de construire doivent fournir une attestation de plus depuis 2013. Cette attestation concerne la réglementation thermique RT 2012. Elle est alors fournie suite à une étude thermique. Mais de quoi s’agit cette étude ?

Le double vitrage : une option indispensable

double vitrage
double vitrage

Les fenêtres à double vitrage sont équipées de deux feuilles de verre avec un intervalle entre elles, généralement d’environ 16 mm, pour créer une barrière isolante capable de conserver la chaleur. Cet intervalle est parfois rempli de gaz, et les fenêtres les plus efficaces peuvent utiliser des gaz tels que l’argon, le xénon ou le krypton dans l’espace entre les feuilles de verre.

De leur côté, les fenêtres à triple vitrage disposent de trois feuilles de verre, mais ne sont pas toujours mieux que les fenêtres à double vitrage.

Les fenêtres écoénergétiques sont offertes dans une large gamme de matériaux et de styles de cadre. Les critères de performance varient en fonction de la façon dont ils empêchent la chaleur de traverser, de la quantité de lumière solaire qui traverse le verre et du peu d’air qui peut s’échapper dans ou autour de la fenêtre. Des critères particulièrement indispensables pour faire le bon choix pour la rénovation des fenêtres.

Le type le plus économe en énergie pour le double vitrage est le verre à faible émissivité (Low-E). Cela a souvent un revêtement invisible d’oxyde métallique, normalement sur l’une des vitres internes. Cela laisse entrer la lumière et la chaleur, mais réduit la quantité de chaleur qui peut en sortir.

Des équipements favorables pour la conservation de chaleur

Comme toute autre partie de la maison, les portes peuvent être isolées et étanches pour empêcher la chaleur de s’échapper. Les règlements de construction stipulent que l’installation d’une nouvelle porte nécessite l’approbation de l’organisme de contrôle des bâtiments concerné, et les nouvelles portes extérieures contiennent maintenant en général une isolation intégrée pour réduire les pertes de chaleur et se conformer à la réglementation.

Une nouvelle porte extérieure correctement ajustée devrait inclure un système efficace d’imperméabilisation. Les portes existantes peuvent être améliorées en installant des bandes d’étanchéité autour des joints et de la boîte aux lettres. L’installation d’une protection antibuée sur les portes et les fenêtres économisera environ 28 € par an.

Pour économiser encore plus d’énergie, une vitre secondaire et un cadre peuvent aussi être installés à l’intérieur d’une fenêtre existante. Cela ne sera pas aussi bien scellé qu’un double vitrage, mais il sera beaucoup moins cher à installer et économisera encore de l’énergie. Le verre à faible émissivité améliorera les performances du vitrage secondaire.

Les rideaux doublés d’une couche de matériau lourd peuvent également réduire la perte de chaleur et réduire les courants d’air. Les stores creux, montés en place avec un cadre scellé, et les volets scellés aideront également à couper les courants d’air et garder votre chaleur plus longtemps.

Auteur de l’article : Maison