La maison flottante, un mode d'habitat écologique

Qu’est-ce qu’une éco habitation ?

La maison flottante, un mode d’habitat écologique

Une éco-habitation est un habitat qui allie l’utilisation de matériaux écologiques pour sa construction, avec l’usage réfléchi de l’environnement grâce à l’architecture bioclimatique.
L’architecture bioclimatique a pour enjeu principal d’obtenir les meilleures conditions de vie pour un logement de la façon la plus naturelle possible, en se servant de l’environnement.
Elle se base pour ce faire sur des moyens architecturaux d’une part, et sur les énergies renouvelables disponibles sur le site de construction d’autre part.
Toutefois, une maison bioclimatique n’est pas forcément écologique.
Il existe plusieurs types d’éco-habitats :

  • La maison en ossature bois, qui base sa construction sur l’utilisation de matériaux écologiques, optimisés pour économiser l’énergie.
  • Le bâtiment basse consommation (ou BBC) qui est une construction pour laquelle la consommation énergétique est plus basse que pour des habitations standards. Ces maisons doivent respecter la réglementation thermique RT2012 et un label officiel existe en France depuis 2007.
  • L’habitat passif, originaire de l’Europe du Nord, qui désigne un bâtiment à très basse consommation d’énergie au mètre carré, voire nulle, car compensée par d’autres types d’énergie (solaire ou humaine par exemple).
  • Le bâtiment à énergie positive (ou BEPOS) qui est un type de construction qui a la capacité de produire plus d’énergie qu’il n’en utilise.

La maison flottante

La maison flottante, un mode d'habitat écologique
La maison flottante, un mode d’habitat écologique

La maison flottante, est un type d’habitation qui se développe de plus en plus ces dernières années. L’évolution des techniques de construction permet désormais de disposer de tout le confort moderne d’une maison, mais sur l’eau, et ne limite plus le concept de maison flottante à la résidence secondaire un peu rustre. Restaurants, chambres d’hôtes, résidences principales ou secondaires, les possibilités sont nombreuses. Bien sûr, une maison sur l’eau n’est pas obligatoirement écologique mais elle peut être pensé comme telle.

L’un des grands avantages écologiques de ce type de construction est qu’à l’inverse de la construction d’une maison au sol, la cabane flottante ne nécessite pas de creuser ou d’aménager des fondations. Elle n’impacte donc pas la nature environnante. Le modèle de cabane flottante développé par la société Aquashell respecte le plus possible l’environnement et tend à se rapprocher d’une éco-habitation, à condition de lui ajouter les éléments essentiels pour l’autonomie : panneaux photovoltaïque, station de phytoépuration, etc. De base, elle se décompose en trois parties :

  • L’ossature, qui si elle est en bois, présente de nombreux avantages, car c’est un matériau sain, naturellement très isolant et qui donne des constructions solides et légères à la fois.
  • La plateforme, idéalement réalisée en aluminium, qui conserve une excellente stabilité à travers le temps, et qui est recyclable.
  • Les flotteurs, imputrescibles, qui équilibrent le poids de la construction et n’ont aucun impact négatif sur l’eau.

Bien sûr, la maison flottante ne peut être installée n’importe où, sur n’importe quel plan d’eau, sans autorisation préalable, il existe une législation spécifique pour ce type d’habitation. C’est pourquoi il est important de se rapprocher de professionnels qui pourront répondre à toutes vos questions et vous aider dans vos démarches.

Auteur de l’article : Maison