motorisation de portail

Les étapes à suivre pour l’installation de la motorisation de portail battant

La motorisation pour portail battant est un équipement qui n’est pas toujours facile à mettre en œuvre, car elle demande une pose précise. Un vis qui n’est pas à la bonne place ou des rails mal positionnés et on se retrouve rapidement avec un portail qui ne fonctionne pas ou qui présente des ratés. Les bricoleurs amateurs peuvent néanmoins tenter le coup et réussir l’installation du moteur de leur portail battant en respectant quelques étapes incontournables.

Comment choisir sa motorisation de portail battant ?

Avant de se lancer, il faut commencer par choisir la motorisation du portail battant. La motorisation de portail battant à bras mécaniques est la solution la plus répandue du fait qu’elle s’adapte à tous les types de portails et peut être rajoutée à un portail déjà existant dans le but de le motoriser. La motorisation à bras tire sa particularité des bras articulés qui le compose et qui reprenne le mouvement d’un bras humain, permettant ainsi l’ouverture et la fermeture du portail. La motorisation à roues permet pour sa part, est conseillée pour les terrains en pente. Elle fonctionne grâce à l’injection d’une roue placée en bas de chaque vantail. Facile à installer et résolument peu chère à l’achat, ce type de motorisation peut également être alimentée par des panneaux solaires, ce qui permet de faire de belles économies d’énergie.

La motorisation de portail battant enterrée se fixe quant à elle sous le portail, ce qui promet une ouverture et une fermeture fluide. Il convient de rappeler que ce type d’installation est assez coûteux, car elle nécessite des travaux de maçonnerie, mais comme toutes les parties mécaniques sont enterrées, cela en fait une motorisation solide et durable. La motorisation de portail battant à vérins est pour sa part, conseillée aux portails en acier, car la force exercée par la motorisation de portail ne peut pas être supportée par des portails peu solides (PVC, aluminium, etc.). Enfin, la motorisation intégrée au portail présente les mêmes avantages que la motorisation enterrée sauf qu’elle est nettement plus accessible et plus facile à installer, car le mécanisme se situe dans les montants des vantaux.

Comment mettre en place la motorisation pour portail battant ?

L’installation du moteur pour portail battant doit suivre quelques étapes précises à commencer par la pose de la centrale de commande sur chacun des piliers du portail battant. Ceci est fait afin de réduire au mieux les risques d’intrusion et de renforcer dans la foulée la sécurité de l’entrée. Pour optimiser le fonctionnement du portail automatisé et éviter les risques d’accident, il est également nécessaire d’assurer le câblage qui devra être caché dans les pans de mur. De cette manière, les câbles ne subiront pas les effets des aléas climatiques.

Pour en revenir à l’installation de la motorisation de portail battant, il faudra penser à mesurer et à noter les points de fixations du portail et du pilier tout en tenant compte de la position de l’axe des gonds. Pour finir, il faudra penser à raccorder la centrale de commande de marque faac au signal lumineux afin d’assurer la sécurité des passants si le portail empiète sur la voie publique, cela réduira les risques d’accident.

Auteur de l’article : Franck