Pommier japonais : culture, multiplication et entretien

Le pommier japonais ou Malus floribunda ou encore Cognassier du Japon est une variété de pommier originaire de l’Asie et plus notamment de la Chine et du Japon. Pouvant pousser sur un sol ordinaire et peut résister à une température de – 30°C, cette plante peut très bien être acclimatée en Europe.

Un peu plus sur le pommier japonais

A maturité un pommier du japon peut avoir une hauteur comprise entre 1 à 2 mètres. Outre être planté dans un jardin botanique, ce pommier pourrait aussi servir de haie. Mais pour cet usage, il est très important de respecter une distance de 1.5 m entre chaque arbre.

A partir du mois de février et au plus tard au mois de mai, le Cognassier du Japon fleurisse. Et ce qui rendent ces fleurs un peu particulières, c’est qu’outre leur couleur rouge vive, elles dégagent également un parfum très agréable.

Après la floraison, cette plante issue de la famille des Rosacées engendre des fruits. Comestibles, ils ne se mangent pas crus, mais il faut les cuire pour en faire des compotes ou de la confiture.

cognassier du Japon

Comment planter et multiplier le cognassier du Japon ?

Si vous comptez planter des graines de pommier japonais, en plus de la terre de jardin, vous devriez y rajouter du terreau bio sans engrais chimique. Aussi, pour qu’il puisse pousser convenablement, l’idéal serait de le planter en automne ou au printemps. Pendant ces saisons, la température tourne autour des 15 à 20°C ce qui facilite grandement la croissance de cet arbuste.

Par contre, si vous envisagez d’utiliser des cognassiers du Japon en guise de clôture, le plus simple serait d’acheter des pépinières. Sur le marché, l’unité coûte actuellement aux alentours des 7 à 10 euros.

Pour ce qui concerne sa multiplication, mise à part les semis, on peut aussi pratiquer le greffage et le bouturage. Et pour les faire correctement, il est vivement conseillé de consulter des tutoriels ou demander des conseils à un botaniste spécialiste des pommiers.

Nos conseils pour entretenir le pommier japonais

Le pommier du japon est une plante d’extérieure qui n’a pas besoin de trop d’entretien. Périodiquement (surtout en été), il faut tout simplement l’arroser avec de l’eau. Et pendant l’hiver, il faut le tailler et enlever ses branches mortes.

Pour ce qui concerne les maladies et les parasites. Le pommier japonais est très vulnérable aux pucerons et pour s’en débarrasser, l’idéal serait d’appliquer sur ses feuilles du savon noir. Et pour la tavelure qui est une maladie assez courante chez cette plante, le mieux c’est de le traiter avec des fongicides naturels.

Auteur de l’article : Maude Dergbert

Enseignante en BTS Technico-commercial & coordinatrice de projets événementiels au LYCEE de St Remy depuis 2019

Passionnée par mon métier et la réussite de mes Étudiants, depuis 2019, j’ai rejoint le portail Maisonenergiesrenouvelables.fr/ dont la devise est « Maison Énergies renouvelables », avec pour axe principal l’information des citoyens.

J’ai à cœur de concevoir les solutions pour répondre aux besoins des lecteurs et utilisateurs finaux.