Bepos et maison passives : quelles sont les différences ?

Réussir la transition énergétique de sa maison, c’est aujourd’hui l’obsession de nombreux français. De ce fait, on ne parle plus que de Bepos, de maison passive et de maison écologique. Face à tous ces termes, on peut parfois se perdre.

Tout a commencé par le BBC

Bien avant la RT 2012, il y avait d’abord eu le BBC (bâtiment basse consommation) 2005. Initié par Effinergie, il est à l’origine de la démarche Bepos,  cette réglementation thermique de 2005 concernait les bâtiments neufs. Concrètement, il visait à réduire la consommation énergétique d’un logement à 50 kWh/m²/an. Afin d’atteindre cet objectif, suivant la localisation de l’habitation nouvellement construite, il fallait entreprendre d’importants travaux d’isolation (murs, toit, plancher, double vitrage renforcé…) pour le rendre plus étanche et éviter les déperditions de chaleur. A part cela, le BBC 2005 a également commencé à promouvoir l’usage d’énergie renouvelable telle le solaire et l’éolien.

A partir du 1er janvier 2013, le BBC 2005 fut remplacé par la RT2012 qui proposer une meilleure approche en matière d’économie d’énergie.

Les choses à connaitre sur le BEPOS

Le BEPOS ou maison à énergie positive est un label octroyé pour tout bâtiment qui produit un surplus d’énergie par rapport à sa consommation. Disposé sous trois niveaux (BBC Effinergie 2017, BEPOS Effinergie 2017 et BEPOS PLUS Effinergie 2017), pour obtenir ce label, il faut impérativement que le logement remplisse les normes fixées par la RT2012. En plus de cela, il doit aussi proposer un meilleur confort et un niveau d’étanchéité supplémentaire. Enfin pour optimiser encore plus la performance énergétique du logement, il doit également utiliser des appareils électroménagers et système d’éclairage très économiques.

Dans un tout autre cadre, comme son nom l’indique, un BEPOS doit aussi produire soit la totalité soit une partie de l’énergie qu’elle consomme. Aussi, les utilisateurs du bâtiment se doivent d’avoir des comportements éco responsable et effectuer des sensibilisations.

Le seul inconvénient du BEPOS, c’est que même s’il peut permettre à la France d’atteindre ses objectifs en matière de transition énergétique, il est très compliqué à mettre en place. En effet, un BEPOS est très difficilement quantifiable et mesurable.

Une maison passive c’est quoi alors?

On peut souvent confondre le BEPOS avec une maison passive. Théoriquement, ils peuvent se compléter et ont le même objectif. Néanmoins, leurs approches sont un peu différentes. Techniquement, une maison passive est un type de logement qui n’a pas besoin d’un dispositif de chauffage pour se chauffer. En effet, il vise à exploiter le rayonnement solaire afin de permettre à une maison d’accumuler la chaleur par elle-même. Pour parvenir à ce résultat, la construction d’une maison passive devrait suivre diverses normes de constructions (orientation de la maison, système d’isolation très renforcé, une ossature en bois…). Aujourd’hui il est possible de se procurer des maisons passives préfabriquées afin d’effectuer une construction standardisée et moins coûteuse.

Auteur de l’article : Maude Dergbert

Enseignante en BTS Technico-commercial & coordinatrice de projets événementiels au LYCEE de St Remy depuis 2019

Passionnée par mon métier et la réussite de mes Étudiants, depuis 2019, j’ai rejoint le portail Maisonenergiesrenouvelables.fr/ dont la devise est « Maison Énergies renouvelables », avec pour axe principal l’information des citoyens.

J’ai à cœur de concevoir les solutions pour répondre aux besoins des lecteurs et utilisateurs finaux.