batiment bepos

Les démarches pour obtenir le label BEPOS

Dans un cadre théorique, le BEPOS ou Bâtiment à énergie positive est un bâtiment qui produit lui-même l’énergie qu’il consomme avec un excédentaire. Mais sur le plan pratique, c’est bien plus compliquée car pour obtenir ce label, il faut entreprendre diverses démarches et suivre certaines normes de qualité, de sécurité et environnementale.

Créé à l’initiative de HQE (Haute Qualité Environnementale), Effinergie et BBC (Bâtiment Basse Consommation), le label BEPOS ne se repose pas tout simplement sur la rénovation et la construction d’un bâtiment passif qui dispose de son propre installation photovoltaïque. Conformément aux normes proposées par les associations qui l’ont créé, il tient également compte de l’énergie positive et la réduction du Carbonne, d’où la notion de E+C-.

Les différents niveaux du label effenergie BEPOS

Il existe actuellement trois niveaux relatifs au label effenergie BEPOS. Leur point commun, c’est que pour obtenir l’une de ces certifications, le bâtiment concerné devrait impérativement être conforme à la règlementation thermique 2012 (RT 2012).  

BBC Effinergie 2017 :

Cette certification exige que le bâtiment propose un niveau énergie de 2 au minimum. A cet effet, en complément avec le respect de la RT 2012 il doit être équipé d’un dispositif supplémentaire comme une centrale photovoltaïque. Son niveau carbone ne doit pas être supérieur à 1.

BEPOS Effinergie 2017:

En plus des performances proposées par le BBC Effinergie 2017, un bâtiment concerné par ce label devrait avoir un niveau énergie de 3 pour un niveau carbone de 1. A cet effet, il peut s’agir d’un bâtiment qui est en partie autonome en énergie.

BEPOS PLUS Effinergie 2017:

Assez similaire au BEPOS Effinergie 2017, sa seule différence se repose sur son niveau énergie qui doit être à 4. D’un point de vue technique, on peut conclure qu’un bâtiment qui dispose de cette certification pourrait produire plus d’énergie qu’il n’en consomme.

Les grandes lignes à connaitre sur le BEPOS

Afin qu’un bâtiment puisse atteindre le niveau d’énergie et carbone adéquat pour les règlementations relatives au BEPOS, voici quelques points importants qu’il faut connaitre :

Une consommation en énergie en baisse

Le calcul de la  consommation en énergie d’une maison ou logement BEPOS se repose principalement sur le kilowatt/heure d’énergie primaire ou kWhep. A cet effet, un bâtiment labélisé BEPOS devrait avoir une consommation moyenne de 40 KWhep/m²/an.

L’étanchéité du bâtiment

En moyenne, l’étanchéité à l’air d’un BEPOS devrait être à 0,4m3/h/m² pour une maison contre 0,8m3/h/m² pour un bâtiment collectif et 1,2m3/h/m² pour les bureaux, les industries et les ERP. En général, l’évaluation de la résistance thermique d’un bâtiment est évaluée suivant l’étiquette « R ». A titre de référence, pour un bâtiment qui respecte le label BEPOS PLUS Effinergie 2017, il doit avoir un mur et plancher avec un R équivaut à 6 ainsi que des fenêtres à triple vitrage ou à double vitrage renforcé.

Des équipements et appareils économiques

Dans une démarche BEPOS,  ce n’est pas seulement la performance énergétique du bâtiment qui compte. Pour réduire au maximum la consommation en énergie et l’émission carbone, le logement devrait aussi être équipé d’appareils électroménagers avec une étiquette A+++, A++ ou A+ ainsi que des éclairages économiques comme le led.

La production d’énergie renouvelable

Une maison passive ne suffit pas pour répondre aux exigences d’un BEPOS. En complément, le logement devrait aussi produire de lui-même de l’énergie renouvelable telle l’énergie solaire. En fonction du type de bâtiment, cette autoconsommation pourrait être collective ou individuelle. Aussi, le dispositif pourrait remplir une partie ou la totalité des besoins en énergie de ce dernier.

installation solaire

Les notions d’énergie Positive et Réduction Carbone E+C-

Pour rentrer dans plus de détails, en matière de BEPOS, il faut retenir deux notions clés :

                Niveau énergie :

Elle consiste à évaluer si oui ou non la consommation d’un bâtiment ou d’un logement rénové ou nouvellement construit répond aux normes BEPOS. Principalement, pour faire ce calcul il faut recourir à l’usage de logiciels homologués par la Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Paysages.

                Niveau carbone :

Plus compliqué que le niveau énergie, il tient compte principalement des CO2 émis sur la fabrication  des matériaux de constructions utilisés ainsi que leur impact environnemental sur le long terme une fois le bâtiment construit. Afin de le réduire, il faut donc favoriser les matériaux plus écologiques comme les matériaux biousourcés.   

Les exigences supplémentaires du BEPOS           

Ces labels ne se reposent pas exclusivement sur les facteurs techniques. Pour que les démarches soient effectives, il faut également tenir compte des facteurs humains. De ce fait, les usagers d’un bâtiment à énergie positive devraient à priori avoir une entière maitrise sur leur consommation en énergie. Aussi, ils doivent également adopter des attitudes éco responsables et effectuer des sensibilisations.

Qui peut obtenir le label BEPOS ?

Pour obtenir un label BEPOS, il faut être un professionnel dans le domaine du Bâtiment et Travaux Public. Et afin d’acquérir le certificat, l’entreprise doit présenter l’attestation thermique du bâtiment nouvellement construit ainsi que les fiches relatives aux calculs niveau énergie et niveau carbone. Au terme de cette étape, une vérification serait entreprise et le label BEPOS correspondant au bâtiment serait délivré.

Quel organisme octroi le label E+C- ?

Il existe en France différents organismes qui pourraient octroyer le label E+C-. Pour une maison individuelle et logement collectif par exemple, le mieux c’est de s’adresser à Cerqual, prestaterre certifications et promotelec services. Pour un bâtiment tertiaire par contre, l’idéal serait de recouri à Certivea car cet organisme est directement mandaté par AFNOR.

Maison / par

Auteur de l’article : Ria