Pompes à chaleur : l’avenir des énergies renouvelables

La pompe à chaleur est un système qui récupère la chaleur contenue dans l’air, la terre ou l’eau, pour la transférer, grâce à des transformations d’un fluide frigorigène, à l’intérieur d’un foyer afin de le maintenir à une température confortable pour ses habitants et, pour certains modèles, de produire de l’eau chaude. Les pompes à chaleur fonctionnent surtout à l’électricité et a une consommation d’énergie très faible : il est ainsi possible de diviser par 2 voir par 3 ses dépenses de chauffage ! C’est pourquoi elles se vendent très bien depuis quelques années ! Il existe des pompes à chaleur air/air et air/eau.

Les pompes à chaleur : un gain d’économie durable

Cette solution de chauffage innovante permet d’avoir un impact environnemental moindre et d’économiser près de 862 millions de CO2 dans l’air !

Si vous souhaitez acquérir une pompe à chaleur, les prix sont assez élevés au départ, mais permettent un investissement rentabilisé au bout de 6 ans environ. Comptez 13000€ en moyenne pour une pompe à chaleur air/eau et de 8000€ pour un équipement de chauffage air/air (pompe à chaleur aérothermique). Des coffrages climatisation extérieurs existent pour un design épuré et esthétique pour cacher votre pompe à chaleur.

Le marché des pompes à chaleur air/eau

Concernant les pompes à chaleur air/eau, le marché a progressé de 12% en 2017. Cette progression est due à une situation économique plus favorable qui permettent aux ménages d’effectuer des travaux de rénovation, explique-t-on à Uniclima, et à une reprise favorable du secteur de la construction.

Les ménages qui choisissent d’acquérir cette pompe à chaleur air/eau à basse température peuvent bénéficier d’un taux de réduction fiscale du CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) à hauteur de 30 %. Ce n’est donc pas négligeable !

Le marché des pompes à chaleur air/air

pompes à chaleur air/air
pompes à chaleur air/air

Un bilan plus que positif pour les pompes à chaleur air/air. En effet, les ventes ont augmenté de 8 % en 2017 et ont représenté 74% du marché des PAC en ce qui concernent les puissances inférieures à 7 kW, malgré le fait que les pompes à chaleur air-air ne soient plus éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique depuis le 1er janvier 2009.

 

Pour l’instant, les pompes à chaleur aérothermiques ne connaissent pas de baisse de ventes et continuent de réaliser de bons chiffres !

L’évolution des pompes à chaleur : vers un marché juteux ?

Si les ventes de pompes à chaleur air/eau ont augmenté de 12 % en 2017 alors que le marché de la géothermie a baissé de 8 %, le bilan est cependant, globalement positif. Si des actions sont engagées en faveur de ce système de chauffage écologique, le marché pourrait tripler dans les prochaines années. Ces appareils pourraient continuer de se développer dans les habitats individuels et, dans les résidences collectives qui, à ce jour ne représentent qu’un faible pourcentage sur ce segment du marché.

Il existe un plusieurs avantages pour acquérir une pompe à chaleur : des aides financières telles le prêt à taux zéro ou l’Anah (organisme qui octroie des aides en matière d’économies d’énergie) ou encore les subventions régionales. Néanmoins il peut exister certains freins au développement de ce marché  comme la tarification jugée complexe par bon nombre de Français concernant les installations de PAC géothermiques et une certaine appréhension des installateurs à vendre des pompes à chaleur.

Selon l’AFPAC (Association Française pour la Pompe à Chaleur), plusieurs pistes pourraient favoriser le développement de ce domaine énergétique : la mise en place d’une TVA uniforme pour toutes les énergies renouvelables, la création d’un label officiel enR, pour une démarche de qualité, une création d’une certification européenne unique basée sur la certification NF PAC, et bien d’autres encore.

Auteur de l’article : Maison